Annuaire association

Supprimer toutes les publicités avec l'asso-pack + ?

Commander !

Cotizasso, gérer les cotisations de vos adhérents

Production de biogaz

 

Ce projet consiste à produire du biogaz à partir des ordures ou autre matière première. Il a déjà été réalisé dans plusieurs pays africains, nous prions toutes personne ou toute association ou ONG pouvant collaborer avec nous pour la réalisation de ce projet de nous

 contacter.

 

 

Le biogaz est un mélange contenant principalement du méthane (50 à 70%), du dioxyde

de carbone, de l’eau, de l’azote, de l’hydrogène sulfuré et de l’oxygène. Du fait d’une

forte concentration en méthane, le biogaz est un bon fournisseur d’énergie (1m3 de

biogaz a un pouvoir calorifique de 6 kWh soit l’équivalent de 0,6 l de fuel).

Le biogaz est obtenu par fermentation anaérobie de matières organiques d’origine

végétale ou animale. La dégradation des substances organiques se déroule en plusieurs

étapes sous l’action de populations bactériennes (Cf. schéma ci-contre).

Ce processus s’observe fréquemment dans certains milieux naturels comme par

exemple les marais (« gaz de  marais »). Il peut être initié artificiellement dans des

enceintes closes (digesteurs) où sont associés des substrats organiques solides ou

liquides et des cultures bactériennes. Les différentes réactions fermentaires sont alorscontrôlées et optimisées.

 

Le rendement en biogaz dépend de la nature du substrat fermenté (composition et

teneur en eau), de la durée de fermentation et des conditions de fermentation. En règle générale, la durée totale de fermentation varie entre 60 et 80 jours (digesteur et post-digesteur). Un brassage régulier doit avoir lieu pour homogénéiser le substrat et favoriserla production de biogaz. Enfin, l’activité bactérienne est optimale lorsque la températureest de 38°C et le pH compris entre 7,5 et 8.

 

Le choix de la biomasse qui va être fermentée est important. Pour maximiser la 
production de méthane, il est souhaitable d’utiliser des produits riches en graisses, en 
hydrates de carbone et en protéines. Les produits ligneux (bois, branchage) ne sont pas 
utilisables car non dégradés par les bactéries. Outre le type de matière organique utilisé, le mode d’incorporation (fréquence et quantité) est un élément crucial pour le bon fonctionnement de l’installation. Une alimentation du digesteur mal gérée et déséquilibrée peut engendrer un dysfonctionnement du complexe bactérien voire un blocage du digesteur en cas d’acidose (pH < 7). Un digesteur en acidose doit être vidangé et il ne redevient vraiment productif que 12 à 15 semaines plus tard !
Même si elles sont peu méthanogènes, les déjections animales sont intéressantes à
utiliser car elles permettent de régénérer  les populations bactériennes (bactéries 
présentes dans le lisier).S’agissant des matières organiques végétales issues de l’agriculture, l’ensilage de maïs obtient le meilleur rendement en biogaz à l’hectare. Il devance la betterave et se positionne donc comme une culture énergétique leader. 
 
Au terme de la fermentation des matières organiques, on obtient un digestat qui, après maturation, s’apparente à un compost liquide, plus fluide que du lisier et quasiment inodore. Sa valeur fertilisante étant intéressante (forte proportion d’azote ammoniacal), il peut remplacer partiellement ou en totalité l’engrais minéral.
En utilisant un séparateur de phase, il est possible d’obtenir un produit solide qui 
s’emploie comme un amendement de fond et un produit liquide utilisable comme un 
engrais liquide.
 

La production du biogaz devrait etre encouragée comme solution pour luttter contre les chnagements climatiques

 

Les utilisations du biogaz

Le méthane issu du biogaz est utilisé comme source énergétique dans de nombreuses

applications. Certaines d’entre elles sont largement développées et l’offre industrielle et commerciale est solidement établie. Il s’agit notamment de :

·          la production de chaleur sous forme d’eau chaude ou de vapeur,

·          la production d’air chaud pour le séchage,

·          la production d’électricité par moteur ou turbine à gaz,

·          la production combinée d’électricité et de chaleur par cogénération.

 

D’autres filières sont en phase de développement, cela concerne principalement la

production de biocarburants. D’après les résultats de certains travaux de recherche, lebiogaz issu d’un hectare de maïs permet  de produire suffisamment de carburant pourfaire parcourir 70 000 km à une automobile.

 

Biogaz et environnement

La production et l’utilisation du biogaz ont un impact positif sur l’environnement. En effet,le biogaz se substitue très fréquemment aux énergies fossiles ce qui contribue à réduireles émissions de gaz à effet de serre, responsables en partie du dérèglement climatique.Au cours de leur transformation, les matières organiques végétales utilisées directementou indirectement pour produire du biogaz émettent la même quantité de CO2 que celleabsorbée pendant leur croissance ou leur production. Dès lors, l’utilisation de labiomasse, continuellement renouvelable, engendre un processus de cycle. L’émission deCO2 est maîtrisée et stabilisée. De plus, dans le cas des effluents d’élevage, laproduction de biogaz permet de  limiter considérablement les rejets de méthane qui estl’un des principaux gaz à effet de serre (l’effet du méthane est 25 fois plus important que

celui du CO2).

 

Calendrier

« Juin 2017 »
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930

Rechercher sur le site

Espace Membre

PRESENTATION

PROJETS DÉJÀ EXÉCUTÉS

PROJETS À VENIR

PROJETS EN COURS D’EXECUTION

ACTIVITÉS

DOCUMENTS À TÉLÉCHARGER

SOURCES DE FINANCEMENT

DÉVELOPPEMENT DURABLE

ENERGIE RENOUVELABLE

PARTENAIRIAT

PARTICIPATION A UN PROGRAMME INTER.

ACTIVITÉS DES MEMBRES

OPPORTUNITÉ D'EMPLOI

ORGANISMES DE BOURSE D’ETUDE

ORGANISMES DE FINANCEMENT DE PROJETS

GESTION DE PROJETS

NEWSLETTER

CONSTITUTION D’UN RESEAU D’ONG OU ASSOCIATIONS EN ENVIRONNEMENT

CHANGEMENTS CLIMATIQUES

BOURSE D ' ETUDE 2014-2015 DISPONIBLE

Informations

Bourse pour ressortissants des pays ACP

Frais d’adhésion

Dernières modifications